Le virage vers le véganisme dans les cosmétiques : pourquoi et comment changer ?

La clean beauty a tellement le vent en poupe que même les marques conventionnelles se lancent dans les produits de beauté vegan. D’où vient cette tendance du véganisme dans les cosmétiques ? Découvrez pourquoi il est important de trouver des alternatives aux ingrédients d’origine animale, de privilégier ce qui est non testé sur les animaux, et surtout comment y parvenir. Cruelty-free, beauté naturelle et aloe vera : focus sur les cosmétiques vegan

Véganisme dans les cosmétiques : pourquoi c’est urgent ? 

vegan cosmetiques

Quand on s’intéresse au domaine de la beauté naturelle, le sujet du véganisme dans les cosmétiques arrive en tête de liste. Et pour cause ! C’est la seule façon de s’assurer que les ingrédients ne sont pas testés sur les animaux, et qu’ils ne contiennent aucune substance d’origine animale

Parce que derrière les ingrédients « qui sonnent bien », comme la propolis, la cire d’abeille ou le lait d’ânesse, il y a des animaux que l’on prive de leurs ressources. Et ça, c’est dans les meilleurs des cas. Selon les ingrédients qui se retrouveront dans nos produits de beauté, certains animaux seront mis à mort. Pour un fond de teint, un blush, ou un rouge à lèvres. 

Cet impact est tel qu’au fil des années, certains ingrédients ont été bannis de la liste INCI des cosmétiques, car ils entraînaient l’extinction des espèces. C’est le cas notamment de l’ambre gris prélevé sur les baleines, du castoréum, de la civette et du musc animal dans les parfums. Le véganisme dans les cosmétiques est un processus de longue haleine. 

Au risque de surprendre, les animaux ne fabriquent pas de lait, de cire ou de gélatine dans le but que nous autres humains puissions nous offrir des soins de la peau enrichis en actifs ciblés. Les leur enlever, c’est de la spoliation. La cire est indispensable à la construction de la ruche, le lait d’ânesse est destiné aux petits qui en ont besoin de grandir, etc. Faire le choix des produits de beauté vegan, c’est faire autrement, c’est laisser les animaux en paix et faire passer leur vie et leur écosystème avant le dernier mascara à la mode.  

Cosmétiques vegan, une affaire d’alternatives

Ce qu’on demande à des cosmétiques vegan ou traditionnels, c’est d’être efficaces. Sérum hydratant, crème de jour nourrissante, fond de teint longue tenue, blush pigmenté : les ingrédients d’origine animale ne sont pas nécessaires. La clean beauty regorge d’alternatives végétales qui n’enlèvent rien à la performance des produits de beauté ou du maquillage : c’est pourquoi ce virage du véganisme dans les cosmétiques prend autant d’ampleur ! L’essayer, c’est l’adopter ! 

Chaque ingrédient d’origine animale a son alternative végétale, forcément cruelty-free et non testé sur les animaux : 

  • La cire de carnauba remplace celle des abeilles
  • Le squalane (pour lequel les requins sont massacrés) peut être remplacé par le squalène que l’on trouve dans certaines huiles végétales
  • Le collagène végétal est bien plus efficace que son homologue issu des animaux

Produit de beauté vegan et liste INCI

vegan cosmetiques beauté

À moins d’avoir fait des études poussées en biochimie ou de passer des heures sur le net, passer au crible la liste d’ingrédients des cosmétiques cruelty-free pour s’assurer qu’ils sont vegan est une véritable sinécure. 

Heureusement, il est possible de repérer certains des ingrédients qui vous feront dire que telle crème ou telle lotion n’ont pas leur place dans la clean beauty : 

  • La kératine qui rend les cheveux si brillants est obtenue à partir des peaux animales, sauf si son origine végétale est précisée
  • Le CI 75 170, également appelé guanine, est fait d’écailles de poissons
  • Le CI75470 est un pigment rouge obtenu en écrasant des cochenilles 
  • S’il n’est pas spécifié qu’elle est végétale, la gélatine est issue des graisses animales

Cosmétiques cruelty-free et labels

Cosmétiques cruelty-free et labels

Théoriquement, les tests sur les animaux sont interdits en Europe depuis 10 ans. Pourtant, grâce à la magie des échanges et des importations, tous les cosmétiques ne sont pas cruelty-free. 

Les labels sont justement là pour attester du véganisme dans les cosmétiques, et de s’assurer que votre shampoing préféré est non testé sur les animaux. 

  • pour vous assurer du véganisme dans les cosmétiques, recherchez le label Vegan society, ou la mention « certfié vegan »
  • Pour vérifier que chaque ingrédient est non testé sur les animaux, ce sont les labels « Nature et Progrès », « cruelty-free », « Not tested on animals » et « One Voice » (ce dernier ne garantissant pas le total véganisme dans les cosmétiques, à cause du débat sur les produits de la ruche)

 Enfin, pour les élitistes des cosmétiques végans, le label « Cruelty free and vegan PETA » est à la pointe de l’exigence. Au-delà même des ingrédients, il traque l’éthique de la marque. 

Soin des Ongles

- Advertisement - spot_img

Tendances

Suivez nous sur Pinterest

Les articles préférés des lectrices